C’est un pays

C’est un pays, il faut qu’j’t’en parle, vu qu’on ne peut croire qu’il soit vrai
Il y fait froid toute l’année et n’est peuplé que de taré.
Quand tu commandes une grande bière, il te regarde comme un bobet
Vu que c’est à la bleue qu’ils ont tous été élevés.
Et qu’parmi la population, y en a très peu qui parlent français

Ce pays de mongolien est à peine répertorié
Il n’est pas dans le guide Michelin vu qu’il donne envie de dégueuler
Leurs seules spécialités c’est l’absinthe et le canabis
Mais ils ont fermé l’usine de chanvre et changé la fée verte en pisse.
Le mongolisme congénital se transmet de père en fils

Ce pays est intellectuel, il y a même plusieurs bordels
L’ennui est que quand tu t’choppe une belle, y a le reste du troupeau qui bêle.
Faut dire qu’ils baisent des animaux, ils n’ont plus l’droit de se reproduire.
Vu que quand un mec se marrie, c’est souvent avec sa fille
Enfin faut dire pour résumé, qu’ils font tout en famille.

Quand ils se mettent à éructer c’est pour les résultats de foot
C’est la seule chose qui fasse vibrer leur cerveau qui a fait croute.
Tu m’diras : c’est ce qui les relie à l’humanité, à sa lie
Ils ont même un centre sportif pour leurs scéances de sodomie
Vu qu’ils aiment bien s’accoler sous la pluie


Ce pays a un cinéma, mais personne ne veut voir ça.
Y a une radio qui offre des places, une radio du bas.
Franchement c’est courageux, dans ces lieux
D’offrir de la culture à ces gueux
Qui ne peuvent même pas se payer de la bleue.

Ce pays est déshérité, on y parque tout les tarés
Les chômeurs, les pauvres et les immigrés
Des politiciens s’y sont risqués et ont tous bien merdé
Ils sont en examen et sont contaminés
C’est ce qu’on appelle le syndrome Watch Vallée

Ce pays, disais-je, accueille tout les recalés
Si la Suisse est un chiotte, ce pays en est le syphon bouché
Il y a des centres pour les étrangers
Et un autre pour les chômeurs de longue durée.
Il s’appelle, le C.N.I.P.

Ce pays dans le pays, le Centre Neuchâtelois d’insertion professionnel
Je parle de mon expérience personnelle
Est une magnifique tour de Babel où se cotoient toutes les races
Et surtout un immense bordel, sans le moindre semblant de classe
Si j’en parle avec plaisir, c’est que demain je me casse


Ce pays que je déteste, pourquoi y consacrer une geste ?
C’est que je commence à comprendre pourquoi des gens y restent.
C’est qu’y a toutes les personnes des pays de l’est
Tout ceux qui ont raté tout les tests
Toutes les merdes qu’on fuit comme la peste.

Ce pays a un glorieux passé, il y avait l’usine Dubied
Ça fait longtemps que la tricoteuse à pijama rayé s’est arettée
Les armes pour les nazis en partaient et les dents en or entraient
 On y profite toujours des pauvres et des paumés, la tradition est respectée.
Des chambres à gaz, il ne reste que la cheminée

C’est un pays comme il y en a tant, où l’on parque tout les émigrants
Qui ont toutes les combines et magouilles pour se faire de l’argent
Il y a aussi les dealers suisses, les vendeurs de bleue et d’autres conneries
J’te jure cette montre est vraie, elle tombée du camion sur le numéro de série
C’est la watch wallée, man, et j’te vend ma fille

C’est un pays ou je veux mourir, d’ailleur, il n’y a que ça à y faire
Après, putain, que sera doux l’enfer
Au moins, il y fera chaud vu que dans ce pays : chaud est un gros mot
Si tu connais c’est pire que la brévinne et la tchaux
Je parle pas de la côte aux fée qui s’chauffe au taser d’un facho.

C’est un pays fallait qu’j’t’en parle car j’l’ai dans le cul comme t’y crois pas
C’est où l’on met tout les rebuts mélangés à ceux qui y sont déjà
Y en a plein de ces décharges en plein air qui me foutent vraiment vénere
On devrait y mettre les enculés de l’UBS, ceux de swisscom et les marchands de guerre
Et pendre à la watch valley, le dernier publicitaire.


C’est un pays tout près de la France, le pays des droits de l’homme
Ou les frouzes sont de vrais racistes ou tout comme
S’ils viennent piquer le travail en Helvétie
C’est que les bougnoules envahissent la Sarkozie
Dans ce pays, gerber est un mode de vie.

Ce pays c’est un peu la sibérie, le kosovo et la bosnie,
C’est la diahréée quand t’as une hernie
Du sel sur les plaies, dans le cul un balai, un fion mal avalé
C’est ce que sur les manager display
Ils appellent la watch valley.

C’est un pays pire que le Locle où si tu ne l’étais pas déjà
Tu sors comme une vrai loque, un rejeté, un paria
Où les gens à la gare regarde les rails en se disant pourquoi pas
Se coucher dessus une bonne fois et en finir avec tout ça
Pour survivre, je crois que je n’y retournerai pas

Dans le train qui me rammene chez moi, j’ai toujours du mal à y croire
 Mais pour finir mon histoire, tout en reprenant un verre à boire
C’est un pays dont je ne t’ai pas dit le nom merdique, un peu caché
C’est dans le Val-de-travers, pour les trous du cul, la watch valleys
Ce pays c’est Couvet.

Si tu veux y aller faire un tour plutot que d’te mettre la tête dans l’four
Tu prend le train regional, dirigé par des gros lourds
Qui confondent Neuchâtel, la Chaux-de-Fond et la Tour Eyfel
Et tu verra toute la société la plus basse qui ait existé
Les consanguins et les taré, je te conseille plutôt de te flinguer.

J-L Overney  26 mai 2010